lundi 12 juillet 2010

Démantèle-moi



L'inconscient se venge la nuit.
(Louis Scutenaire)

J'aime à penser que je sais ce que je veux. J'aime à croire qu'il n'y a pas de non-dits derrière mes promesses et mes dénégations. Juste les mots, purs dans leurs sens et leurs intentions.

Mais la nuit je démantèle des poupées, furieuse, quand leurs regards de verre et leurs bouches peintes m'intiment de lâcher la bride d'un espoir que je sais vain.

L'esprit humain est fait pour bâtir.
Je refuse.
Voilà.
Je refuse de construire autre chose que des châteaux de cartes.
Ta gueule mes rêves, ferme-là.

Je veux jouer à faire semblant.
Je veux jouer à faire semblant.

4 commentaires:

Didier Goux a dit…

Et pourquoi ai-je muté en DIDER Goux, dans ta blogroll ? Tu cherches la cogne ?

Nefisa a dit…

Nan, me fais pas dormir avec les chiens, pitié! pardon pardon pardon; j'ai corrigé...

Le coucou a dit…

Tiens, je n'ai pas encore reçu le mail d'annonce! Bâtir des châteaux de cartes, c'est un bel idéal pour vivre, le plus solide, dont on n'est jamais déçu.

Didier Goux a dit…

Je pardonne toujours aux petites filles qui citent Scutenaire...